06Jan

PARTAGER

Quand Roger se prend pour LE Roi !

Le 6 janvier on fête quoi ? La galette des rois bien sûr ! Mais savez-vous réellement d’où vient cette tradition ?

Comme chaque année à la même période, nous fêtons l’Épiphanie qui correspond à la base, à une fête Païenne. Le mot « Épiphanie », d’origine Grecque qui signifie « apparition » vient tout d’abord des 3 rois mages : Melchior, Gaspard et Balthazar.
Cette fête a lieu chaque année, 12 jours après Noel et se termine le jour de Mardi Gras (Bon c’est cool ça veut dire qu’on a le temps pour se goinfrer de galettes !) et c’est l’Eglise Française qui instaura de manger la galette à la date du 6 janvier, à partir du 13èmesiècle.
Entre le 13 et 14èmesiècle nous allons trouver les premières belles galettes dorées faites à base de frangipane. Aujourd’hui, une multitude de sortes de galettes existent pour tous les goûts : chocolat, fraise ou encore pomme… Mais la première sur le podium reste tout de même celles fourrées à la frangipane !

Il faut aussi savoir qu’au début, lorsque les familles se réunissaient pour déguster la fabuleuse galette des rois, celle-ci était divisée en autant de part que de convives (oui c’est sûr, jusqu’ici ça paraît normal) mais, il y avait toujours une part en plus. Pourquoi ? Tout simplement cette part restante était appelée « la part du pauvre » et destinée au premier pauvre qui tapait à la porte.
Aujourd’hui, nous envoyons souvent sous la table le plus jeune de la famille qui est réunie pour désigner les parts de galette de chaque personne (pour éviter la triche bien sûr ! Sinon c’est trop facile ! 😉 ). Le

Une pièce ? Un haricot ? Ou de la porcelaine ?

La tradition de la fève dans la galette remonte à l’Empire Romain.
Les romains avaient pour habitude de fêter les saturnales, fête du solstice d’hiver qui consistait à désigner le roi ou la reine d’un jour. Les esclaves avaient également le droit d’y participer. Ceux-ci avaient pour habitude de cacher une pièce d’or dans un morceau de pain, et pour les plus pauvres un haricot en guise de fève. Plus tard, le pain fût remplacé par de la brioche et l’histoire de la fève continua à perdurer.

Au temps de Louis XIII, les dames de sa cour participaient pour ainsi s’emparer de la fève et avoir le pouvoir d’être reine pour un jour et demander un vœu au roi. Mais… très rapidement son successeur Louis XIV abolit cette tradition si appréciée. Au même moment, une autre coutume s’est développée en parallèle appelée « roi boit ». Différente de l’autre tradition, celle-ci consistait à payer sa tournée à toute l’assemblée si on avait la fève. Mais certains avares ne jouaient pas le jeu ! La fève a donc été changée en porcelaine (bien plus difficile à avaler qu’un haricot !). Aujourd’hui nous pouvons retrouver dans nos galettes une multitude de fèves différentes représentant différents personnes ou objet !

Bon aller hop on va la déguster cette galette ! 😉

 

PARTAGER

La boutique