PARTAGER

A la découverte des matières : la banane

Attention ça glisse ! Ou pas…!

On a tous déjà entendu l’histoire de la peau de banane qui glisse ! Mais… Roger est désolé de casser le mythe, c’est FAUX ! L’histoire a commencé dans les années 1900 lorsque la banane est devenue le fruit préféré des américains. A ce moment là, on pouvait trouver sur les trottoirs de nombreuses peaux de bananes ce qui les rendaient glissant !
Aujourd’hui ce n’est plus le cas depuis la loi interdisant de jeter les déchets en pleine rue mais ce mythe a perduré à travers les années où nous pouvons encore retrouver aujourd’hui dans les films comiques, ou dans certains jeux (Mario Kart pour ne pas le citer…) la fameuse banane de la glisse !

Des variétés à n’en plus finir avec une origine lointaine !

Les premières traces fossilisées de bananes sont apparut il y a 50 millions d’années et elles ont seulement été domestiquées par l’homme il y a 10 000 ans environ (ça fait vieux…!).
Originaire d’Asie du Sud-Est, allant jusqu’en Papouasie située en Nouvelle-Guinée,  la banane est devenue un fruit phare à travers le monde avec une production mondiale de 85 millions de tonnes (énoooooorme !)
Avec toutes ces bananes qui viennent des 4 coins du monde, nous allons retrouver environs 1 000 variétés différentes.

Parmi ces variétés, les plus courantes vont être :

  • La banane « Cavendish » : c’est celle qui est vendue en majorité et que nous retrouvons le plus dans nos supermarchés (Pour la petite histoire… Savez-vous pourquoi cette variété s’appelle « Cavendish » ? Elle s’appelle ainsi en honneur au Duc de Devonshire qui l’introduisit en Angleterre en 1836 ! Tu dormiras moins bête grâce à Roger 😉 ). Elles correspondent aux bananes desserts à cause de leur goût sucré.
  • La banane « plantain » : elle fait partie de la même famille que la banane « Cavendish ». Celle-ci se consomme comme un légume et est donc cuisinée à l’eau, en vapeur ou encore au four ! Elle est ainsi nommée en Afrique alors que par exemple aux Antilles son nom est banane « farine ».

Les bananes ne poussent pas sur un arbre mais sur une herbe géante, c’est fou !

Et oui, pour la petite info du jour le bananier ne fait pas parti des arbres mais des plantes herbacées avec une consommation moyenne de 30L d’eau par jour !

Les bananiers ne possèdent pas de vrai tronc mais un bulbe. Au niveau de ces feuilles, de petites fleurs femelles qui vont produire les bananes et à l’extrémité des fleurs mâles. Au bout de quelques mois, les bananes font leur apparition. Cependant, il faut savoir qu’un bananier donne des bananes seulement 1 fois dans sa vie puis il dépérit.

Mais attention ! Lorsqu’on coupe un bananier il ne meurt pas. Au pieds de chaque bananier se trouve de petites poussent qui donneront naissance à un nouveau bananier et ainsi de suite. Il n’y a donc pas besoin d’en replanter un à chaque fois.

 

Mais comment en est-on arrivé aux variétés que nous connaissons et comment se retrouvent-elles sur nos étales en supermarché ?

Tout simplement parce qu’il existe des bananiers sauvages qui contiennent des petites graines à l’intérieur (non comestibles) et qu’ainsi au fil des années des croisements se sont fait pour donner des bananes stériles (comme par exemple la « Cavendish »).
Après avoir étaient préparées pour leur long périple à travers l’Atlantique, les bananes sont stockées dans des containers réfrigérés sur un bateau pour arriver en Europe 10-15 jours plus tard.
En arrivant, les bananes sont pulvérisées d’éthylène afin de relancer leur processus de maturation (avant d’être mises dans les grandes surfaces) qui a été stoppée au cours de importation pour éviter qu’elles ne se dégradent.

Ne jette pas ta peau de banane, utilise la !

Par reflexe, après avoir mangé une banane on jette sa peau. Mais, on a tort ! Quelques petites astuces… :

  • Pour conserver les bananes plus longtemps, sépare les et enroule au bout de la tige du film alimentaire (ne la met surtout pas au frigo, la banane déteste le froid)
  • En cuisine, elle peut te servir à parfumer tes plats (surtout la viande) en enroulant la peau de banane autour du bout de viande puis laisser mijoter dans une sauce !
  • Mais ce n’est pas tout, tu peux aussi l’utiliser sur toi ! (Oui, c’est vrai… Dis comme ça c’est bizarre mais l’effet est garantit !) pour les cheveux abîmés réalise un masque capillaire avec la peau de banane mixée et un peu d’eau, laisser poser 30 min. Et pour le visage, mélange une peau mixée également et un yaourt nature. Ça va donner de l’éclat à la peau !
  • Et encore… Petits bobos peuvent être soignés avec la peau d’une banane en appliquant ces morceaux de peaux à l’endroit où l’on a mal !

 

Ah oui, et j’oubliai ! La peau de banane va attirer les papillons dans ton jardin en mettant quelques morceaux aux pieds des arbres ! Si ce n’est pas génial ça ! Maintenant plus d’excuse pour jeter sa peau de banane ! 😉

PARTAGER

La boutique