PARTAGER

Le thé… c’ est tentant !

L’hiver…Le froid… Le grattage de pare-brise (pour ceux qui ont une voiture)… En cette période on a juste envie de rester chez soi sous la couette devant un bon film (pas forcément de Noël…) avec un bon thé ou un bon chocolat chaud !
Du coup, en ce samedi 15 décembre, en hommage à la journée mondiale du thé et parce qu’on a déjà testé une recette de chocolat chaud, on s’est dit que c’était l’occasion pour se faire du bien avec un bon thé et se pencher sur le sujet !

Le thé, 2ème boisson la plus consommée au monde après l’eau !

Bien que la journée mondiale du thé n’ait été instaurée qu’en 2005, cette boisson, consommée dans toutes les civilisations, et la deuxième la plus consommée dans le monde après l’eau ! Et pour cause, plus de 1,2million de tonnes sont produites mondialement chaque année…

Diverses façons de préparer les feuilles, bourgeons des différentes sortes de théiers…. Et tellement de civilisations réunies autour de ce rituel !
Bien des histoires sont à découvrir autour des rituels du thé…

Le thé, une boisson pleine de sens

Nous avons déjà tous entendu parler de « l’heure du thé » en Angleterre (le thé serait devenu la boisson préférée des anglais remplaçant la bière), de la cérémonie du thé du japon, Des « chaïwallah » marchand ambulant de thé en Inde… mais le thé serait au tout début apparu…en Chine !

Un peu d’histoire

Tout commence par la découverte de l’Empereur Shen Nung …

Apparut il y a plusieurs millénaires en Chine, le thé a été découvert par hasard par un Empereur : l’Empereur Shen Nung aussi appelé « l’Empereur des 5 graines » ou encore « fermier saint », personne clé de la mythologie Chinoise.

Celui-ci avait pour habitude de faire bouillir de l’eau afin de se désaltérer. Mais… Un jour il se serait assoupie sous un théier et quelques feuilles seraient tombées à l’intérieur de sa jarre. Au réveil, stupeur ! L’eau chaude qu’il avait préparée avait pris le parfum des feuilles de thé. Il tomba amoureux de cette boisson si délicieuse et souhaita développer cette découverte…

Mais après cette découverte ?

 

Cette boisson ancestrale a été exportée pour la première fois vers le Tibet au 7ème siècle et s’est répandue avec la culture bouddhiste et la culture du Zen en Asie.

Elle s’est ensuite été introduit en Europe par les Néerlandais à partir du 10ème siècle !

D’ailleurs… saviez-vous que le sachet de thé connu aujourd’hui a été inventé aux États-Unis en 1904 ?

 

Qu’en est-il de la culture de thé aujourd’hui ?

Actuellement nous dénombrons environ 1500 variétés de thé dans le monde, dont les grandes familles les plus connues reste le thé noir et le thé vert.

Il y a environ 35 pays producteurs mais cette plante reste principalement cultivée en Chine (qui détient environ 35% de la production mondiale), en Inde (avec environ 23%), au Kenya, (avec 10%), au Sri Lanka (10%) et au Vietnam (7%). Le Japon produit également beaucoup de thé mais se trouve en 8ème position due à sa plus petite superficie.

Même si le plus grand consommateur de thé reste la Chine, l’Inde et le Japon, l’Irlande et l’Angleterre sont aussi plutôt bien placés ! En effet, en Irlande la consommation moyenne de thé est de… 2,76kg par personne par an, et en Angleterre de 2,26kg !

En France, nous sommes à 230g par personne par an… avec essentiellement de la consommation de thé noir.

Les différents types de thé…une palette de gouts et de couleurs aux possibilités infinis !

Après toutes ses histoires, Roger s’est penchés sur 4 types de thé, le thé blanc, le thé jaune, le thé vert et le matcha, pour en découvrir les secrets !

Voici le résultat de cette petite expédition…

 

LE THÉ BLANC

Historiquement, le thé blanc est un type de thé endémique de la province de Fujian en Chine. On en produit également dans d’autres régions chinoises (Yunnan), en Inde (Darjeeling) et dans d’autres pays.

Aucune transformation pour ce produit délicat !

La variété des théiers utilisée pour le thé blanc, généralement de la variété Camelia  Sinensis China, est facilement reconnaissable à ses feuilles recouvertes d’un léger duvet blanc. A la différence des autres thés, les bourgeons et feuilles ne subissent aucune transformation. On procède au séchage immédiatement après la cueillette, réalisée durant le printemps ou le début de l’été. A l’image de la feuille, ce thé donne une infusion à peine colorée d’une saveur douce et délicate.

La production doit être minutieuse.

La production de thé blanc est délicate. Pour obtenir une qualité irréprochable, le planteur doit adapter le moment de récolte a différents facteurs : humidité de l’air, ensoleillement… d’autant que les thés blancs de qualité sont séchés à l’air libre. Extrêmement léger, peu tannique et très peu théiné, le thé blanc requiert une préparation minutieuse. Très rafraîchissant, il est très consommé en Chine durant les fortes chaleurs.

 

LE THÉ JAUNE

Ce thé chinois est uniquement issu de bourgeons. Sa couleur jaune est obtenue par une torréfaction à l’étuvée dans des bassines recouvertes de paille.

Ce type de thé à l’infusion jaune d’or est rare, éphémère et coûteux. Il ne s’en consomme que de très faibles quantités chaque année dans le monde entier.
Ce thé donne un gout aux notes florales !

 

 

 

LE THÉ VERT

Les thés verts sont des thés non fermentés. Voici quelques étapes de procédé de fabrication…

  • Le flétrissage : les feuilles sont étalées sur des plateaux en bambou ou claies et mises à sécher. Son but est de réduire rapidement leur teneur en eau. C’est l’œil du producteur qui va déterminer l’arrêt de ce processus.
  • Le roulage : les feuilles libérées d’une partie de leur eau sont alors roulées à chaud ou à froid. Suivant le type de cru, la finesse de la feuille et les traditions, elles sont roulées en boules, en forme d’aiguilles, de graines…
  • Le séchage : disposées sur de grandes claies, les feuilles subissent alors un dernier séchage à l’air chaud de quelques minutes. Cette opération peut être répétée plusieurs fois jusqu’à ce que toute l’humidité soit évaporée.
  • Le criblage : intervient ensuite. Une étape de tri des feuilles roulées suivant leur taille afin de déterminer les grades de qualité.

 

 

LE MATCHA, THÉ VERT D’EXCEPTION

 

 

Comme les feuilles ont été protégées du soleil, cette poudre de thé se distingue par sa couleur d’un beau vert intense et sa haute teneur en acides aminés qui lui donne des arômes très doux et savoureux.

Traditionnellement préparée dans la cérémonie du thé (Chanoyu), la liqueur onctueuse de ce thé vert est un véritable concentré de bienfaits pour le corps et l’esprit. Le matcha particulièrement tonique et vivifiant peut aussi devenir un ingrédient très original pour réaliser de délicieux cocktails, plats salés et autres pâtisseries aux saveurs inattendues… Il peut également se trouver avec de la poudre d’or, pour le rendre encore plus rare et exceptionnel.

 

 

 

 

Pour en garder toute la saveur, il est conseillé de le conserver au réfrigérateur après la première utilisation.

 

Quelques sources dont nous nous sommes inspirées en partie :

https://www.alveus.eu/fr/alveus-world/news

L’équipe vous conseil d’aller voir le blog Alveus, si vous souhaitez plus d’infos. Les articles y sont particulièrement bien écrits et vous y trouverez en détails les secrets de cette boisson tant demandée.

https://www.envouthe.com/the Si vous souhaitez découvrir de nouvelles sortes de thé, avec une description pointue des saveurs, des bienfaits tout en sachant quand en boire, vous trouverez tout ce qu’il vous faut ici !

Les Jardins de Gaïa https://www.jardinsdegaia.com

PARTAGER

La boutique